Établissements scolaires
le projet pédagogique

L’école des arts du cirque La Carrière vous accompagne dans la mise en place de projet avec votre établissement scolaire.

Agrée par la fédération française des écoles de cirque (FFEC), l’Ecole suit un cahier des charges rigoureux (qualification, sécurité, pédagogie, équipement, matériel…). Le ministère de l’éducation nationale a conclu un accord cadre avec notre fédération pour garantir des interventions de qualités auprès des établissements scolaires.

Agréée « structure d’accueil à la journée » par l’inspection académique de Maine et Loire en 2016-17, l’Ecole répond aux exigences d’accueil pour les établissements du premier degré

“En mettant nos compétences, notre connaissance du milieu circassien, notre infrastructure à disposition de l’Education nationale, nous collaborons à cette approche de l’éducation artistique :

  • En proposant une expérience corporelle qui sensibilisera à l’œuvre, qui posera la question du sens, du geste, du rapport à l’espace et à l’autre, au sensible, de la présentation publique de son propre travail, (…)
  • En faisant découvrir des univers artistiques singuliers et l’exercice de la critique (discerner, discriminer, choisir, analyser, forger sa propre réflexion et être autonome)
  • En développant l’imaginaire et un rapport créatif à la vie et à la relation.”
    (Extraits « Les activités circassiennes à l’école, au collège et au lycée », publication FFEC, septembre 2012)

1) Compétences touchées

Les buts premiers de ces ateliers sont de :

  • Leur permettre de se dépasser physiquement et psychologiquement.
  • Découvrir en s’amusant

L’apprentissage pédagogique des arts du cirque permet :

Dans la relation aux autres :
– Améliorer la concentration,
– Acquérir de l’autonomie,
– Travailler en groupe et savoir s’adapter,
– Développer le contact avec les autres et savoir s’intégrer.

Au niveau individuel :
– Favoriser la créativité : explorer le champ des possibles, mobiliser ses capacités à créer, mobiliser ses capacités décisionnelles,
– Développer des pouvoirs moteurs : piloter un engin / espace, piloter son corps / temps, manipuler des objets engin (1, 2 …), produire des formes de relations.
– Communiquer : à l’intérieur du groupe, à des spectateurs, ses impressions en tant que spectateur,
– Savoir prendre des risques : Anticiper / agir, se connaître / mettre en œuvre la sécurité (matérielle, humaine), connaître les autres, connaître les règles, connaître la sécurité.

Selon le niveau des élèves et le contexte de l’intervention, chacune de ces différentes compétences est plus ou moins approfondies et les orientations pour l’atteindre sont ajustées.

Dans l’ensemble, les arts du cirque sont vécus dans le milieu scolaire comme un outil malléable et façonnable, la production venant souvent conclure une action, dont les apports recherchés se situent ailleurs.

Les objectifs relationnels / sociaux

  • cohésion de classe,
  • écoute,
  • renforcer les liens parents, enseignants, élèves,
  • coopération,
  • collectif,
  • entraide,
  • créer une dynamique,
  • créer des partenariats,
  • socialisation.

Les objectifs artistiques/culturels

  • imaginaire
  • spectacle
  • approche différenciée du spectacle
  • appropriation d’un événement culturel
  • favoriser l’accès à la culture
  • baliser de références culturelles
  • accepter le regard des autres
  • éducation du spectateur
  • sensibilisation à la création
  • créativité
  • expression corporelle
  • histoire du cirque
  • approche différenciée du spectacle
  • appropriation d’un événement culturel

Les objectifs éducatifs

  • concentration
  • ouverture culturelle
  • vocabulaire/langage
  • liens interdisciplinaires
  • personnalité
  • support aux activités scolaires : expression orale, écrite
  • se connaître
  • appréhender la notion de sécurité
  • maîtrise des appréhensions
  • respect des consignes, matériel, engagements

Les objectifs moteurs

  • – psychomotricité
  • techniques
  • capacités corporelles
  • notion d’effort
  • schéma corporel

Les objectifs indéfinis

  • initiation,
  • découverte,
  • pallier l’absence de gymnase.

Cette grande variété des objectifs poursuivis montre également avec une grande clarté combien les arts du cirque, par la diversité des approches (corporelles, artistiques, techniques, comportementales,…) représentent un outil pédagogique puissant. »
Propos issus d’une étude menée par la FFEC en 2008 sur les activités en milieu scolaire des écoles de cirque adhérentes.

« Les arts du cirque offrent une référence séduisante et convaincante de transversalité réussie puisqu’ils sont tout à la fois du sport, du théâtre, de la musique, du dressage, mais aussi de la gestion, de la décoration…et la liste n’est pas exhaustive. »
Hugues Hotier, La fonction éducative du cirque, arts de la piste et de la rue, l’harmattan, 2003, extraits

2) Démarche utilisée

Doté d’un espace clair et lumineux, l’école de cirque bénéficie de locaux spécialement conçu pour la pratique des arts du cirque. Encadrés par des formateurs professionnels et expérimentés, l’école peut proposer des exercices dont le rythme et l’intensité sont ajustables selon les possibilités de chacun.

Par ailleurs, à toute cette pédagogie de pratique des arts du cirque, peuvent s’ajouter des réflexions plus théoriques sur l’histoire des arts du cirque, la vie des artistes, les objets laissés par ces derniers, les autres œuvres artistiques inspirées par le cirque (peintures, poèmes, films, affiches…)…

Une valise pédagogique contenant des affiches et DVD de spectacles de cirque est mise à disposition sur simple demande.

  • Quelques ressources pour aller plus loin

  • Le cirque, guide pratique imaginé par les élu(e)s

    pour les élu-e-s est consultable sur le site de la FNCC. Ce Carnet a été réalisé avec le Groupe de concertation d’élu-e-s et de professionnel-les sur les arts du cirque : Fédération française des écoles de cirque, FNCC, Syndicat des cirques et compagnies de création, Territoires de cirque et ARTCENA, centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre.